05 août 2009

Rien ne se perd, rien ne se crée...

DSC00579

Hier, j'ai transformé toutes les traces de l'année écoulée s'empilant anarchiquement un peu partout dans ma chambre en une pochette verte bien ordonnée.

La plus grande partie de qui formait jusque là mon quotidien est parti dans un de ces grands sacs à ordure jaune distribués par la ville de Kyoto. Ce n'est plus qu'un énorme tas de paperasse bientôt prêt à réemploi. Le reste, précieusement conservé dans la pochette verte, sont les souvenirs que je garde de ce qui aura été pendant un an mon quotidien.

Les cours, j'en ai conservé en intégralité deux, mais pour le reste je me suis contenté de bribes. Un polycopié quelconque pour me rappeler de quoi il avait l'air ce cours, des notes où figurent quelques gribouillis intéressants...

Des tickets d'entrée de temple, de bus, une carte de fidélité au fast-food subway ou ne figure qu'un seul tampon daté du 4 Septembre 2008, un reçu pour l'achat d'un vélo d'occasion, un pass métro un jour à Nagoya daté du 31 décembre 2008, un pass de trois jours pour aller explorer les ruines d'angkor wat, un ticket de caisse d'un mister donuts à Séoul, une carte du temple d'Ise...

La pochette verte renferme tous ces précieux trésors. Elle prête à envoi avec le colis qui part demain, et je ne la reverrai pas de sitôt. Autant souvenirs qui vont traverser l'océan pour que je les retrouve plus tard, lorsque ma vie d'étudiant à Kyoto sera définitivement derrière moi.

Ca a été triste de faire ce tri, mais pour l'instant je veille à ne pas trop sombrer dans la nostalgie. Le Japon, j'ai encore les pieds en plein dedans.

Dès demain je m'en vais pour Kyuu Shuu, afin de me faire quelques derniers souvenirs de voyage.

YAKUSHIMA

depart de Kyoto en bus à 21 heures et arrivée le 7 aout à 10 heures. De là ferry pour l'île de Yakushima, célèbre pour ces cèdres millénaires.

Retour à Kagoshima et visite de la ville, de son volcan encore fumant...

Et après on sait pas trop, on verra. Toujours est-il que le retour est programmé pour le 11.

Voilà, voilà, bon ben je vous laisse ici, et j'espère avoir à vous raconter encore de mes projets de voyage pour ce mois d'août...

 

Posté par lucas_kyoto à 12:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Rien ne se perd, rien ne se crée...

    profites bien de ces derniers moments d'etudiant au Japon,tu nous a fais vivre de supers moments,je te sens très nostalgique,et c'est tout à fait normal,mais la vie est devant toi et elle ne fait que commencer et je te fais confiance pour nous surprendre encore dans tes explois.bisous à bientot on t'attend!.....

    Posté par tata odile, 05 août 2009 à 21:47 | | Répondre
  • Tu aura surement la chance d'y retourner, et puis maintenant que Mam prend l'avion ça sera moins dur pour elle Quel bel exploi quand même, je pense que la tu aura fait très fort ! Il manque ce fameux billet d'avion aller au nom de Mamoun dans ta pochette ! A moins qu'il soit déjà encadré à la maison ! Bisous et bon séjour !

    Posté par Thom et Eugénie, 06 août 2009 à 10:20 | | Répondre
  • Salut,
    un an c'est long, mais je pense que pour toi ca a été trop court. Profites de ces derniers jours, et puis, même si la distance est plus importante que Ribemont Saint Quentin, tu auras très certainement l'opportunité d'y retourner.
    Je suis actuellement en Espagne pour le boulot, et je m'apercois que la barrière de la langue est un vrai handicap, fort heureusement, il y a l'anglais, mais dès la rentrée, je me met à l'Espagnol.
    En tout cas encore merci pour tous tes récits même s'ils sont de plus en plus rares (je pense que tu as beaucoup mieux à faire).
    @ +

    Posté par Fred, 06 août 2009 à 17:11 | | Répondre
  • Nostalgia

    Et oui, c'est bientôt la fin et comme tu nous le dis si bien, cette pochette verte représente juste un moment de ta vie, mais au final, c'est une énorme période d'émotions, de souvenirs et d'aventures. Ca sera sans doute difficile de garder l'intégralité en mémoire, comme de garder l'intégralité de tes affaires, mais au final c'est ce condensé des choses qui est le plus important. C'est ça qui te permettra désormais d'aller de l'avant sans regrets, sans remords. De faire ce que tu veux, où tu veux. D'être indépendant en fait.


    En revanche, il faudra que tu nous explique pourquoi tu gardes "une carte de fidélité au fast-food subway ou ne figure qu'un seul tampon daté du 4 Septembre 2008". En dehors du fait que cette chaîne de restauration rapide serve la nouriture la plus dégueulasse du monde et que cette expérience t'as sans doute tromatisée, je ne vois pas pourquoi )

    Posté par Cédric, 09 août 2009 à 10:28 | | Répondre
  • séisme

    Bonjour,

    D'après les infos ça bouge pas mal au Japon, j'espère que ta région a été épargnée.
    Sinon je voulais souhaiter un joyeux anniversaire à Tata Véro (désolé pour le retard)
    @ +

    Posté par fred, 11 août 2009 à 13:18 | | Répondre
Nouveau commentaire