13 août 2009

voyage dans le sud du Japon

De retour d'un périple de cinq jours dans le Sud du Japon. Ca a commencé par un long, très long voyage en bus. En tout 17 heures pour cause d'embouteillages... C'était censé être un bus de nuit, mais la journée était déjà bien entamée lorsque nous sommes enfin arrivés à destination : Kagoshima.

Première impression quand on regarde au travers les fenêtres du bus ce qu'il se passe dans la ville : les voitures sont toutes crades.

Arrivés au port de Kagoshima, nous trouvons vite une explication à cette étrange phénomène.

DSC00582

Le Sakurajima, volcan situé sur l'île faisant face à Kagoshima, déverse en permanence ses cendres sur la ville.

DSC00591

DSC00589

Voilà ce que ça fait de laisser n'importe quel objet à l'air libre plus de vingt minutes pendant que le volcan se fâche.

DSC00595

Pour l'instant nous nous contentons d'une petite promenade sur le port. La visite de Kagoshima n'est pas prévue pour aujourd'hui. Nous prenons le bateau qui doit nous mener à notre destination principale : l'île de Yakushima.

Kyushu_jp

DSC00594

Le soir, nous atteignons Yakushima. Un épais voile de brume couvre l'île pratiquement en permanence. Bienvenue dans un autre monde...

Repos à l'auberge avant d'entamer la longue randonnée au programme de la première journée complète à Yakushima.

DSC00623

DSC00632

DSC00635

Percée dans la brume. La nature abondante, les cèdres millénaires. Nous voici bien entrés dans l'univers parallèle de Yakushima.

L'aller, d'une durée d'environ 4 heures, a été fait de ce genre d'émerveillements. Le retour en revanche a été plus pénible, à cause d'une pluie torrentielle contre laquelle nous n'avions prévu aucun moyen de nous protéger.

Il faut dire que quand j'y repense maintenant, je me demande comment nous avons pu être d'une telle candeur. Le gars de l'auberge a eu beau nous prévenir "attention il va pleuvoir demain, vous ferez mieux d'acheter un imperméable", nous n'avons rien fait de ce conseil.

Si Yakushima forme une sorte de micro-univers, c'est aussi en soi un micro-climat. Le proverbe dit d'ailleurs qu'à Yakushima il pleut 35 jours par mois. Boh, si il pleut aussi souvent ça doit pas être de la bien grosse pluie... Et puis les arbres sont hauts, ils nous protégerons bien de la pluie... Et puis c'est agréable aussi les ballades sous la pluie...

Je ne m'explique toujours pas ce choix complètement irrationnel, mais nous l'avons regretté amèrement ensuite. Ce n'est pas à la petite pluie quotidienne que nous avons eu affaire, mais bien à la grosse averse du mois, selon les dires des gens du coin.

DSC00641

Quand même un petit sourire pour la photo, mais là j'ai vraiment envie que cette randonnée se termine... Une lutte contre la nature et contre soi-même.

DSC00643

Et eux, ils doivent s'en réjouir de la pluie...

Enfin de retour, nous étions à deux doigts de raccourcir notre séjour à Yakushima pour aller sur une île voisine où le temps est un peu plus clément.

Par chance, nous faisons alors la rencontre de plusieurs personnes à l'auberge. Nous sympathisons, et décidons finalement de louer une voiture pour faire tout le tour de l'île le jour suivant.

Au programme : du soleil, encore du soleil, de l'émerveillement, encore de l'émerveillement, et de beaux souvenirs gravés à jamais dans ma mémoire.

Vraiment, heureusement que nous avons rencontré tous ces gens, qui nous ont empêché de quitter Yakushima sur un coup de tête, et avec qui nous avons pu partager autant de moments formidables.

DSC00654

Donc voilà la bande des cinq réunie. A gauche, mon ami de Doshisha avec qui nous étions initialement partis à deux avant que le groupe ne s'agrandisse. Ce qui est fort c'est que à part nous deux, personne dans ce groupe ne se connaissait à la base.

DSC00684

D'accord le brouillard mystique c'est bien aussi, mais c'est quand même plus appréciable quand il fait beau.

DSC00722

Force de la nature

DSC00746

DSC00755

Un des endroits les plus insolites que j'ai pu voir à Yakushima. Les Japonais sont friands de stations thermales, mais celle-ci est d'un genre bien particulier. Donnant directement sur la mer, elle en prend l'eau et n'est utilisable qu'à marée haute.

DSC00764

DSC00771

DSC00777

La voiture avec laquelle nous avons fait tout le tour de l'île.

DSC00785

DSC00788

DSC00647

Les singes de Yakushima sont vraiment les êtres vivants les plus imperturbables qu'il m'ait été donné de renconter. Le chemin a beau être montagneux, étroit, pas même le danger de se faire écraser ne les arrêtera dans leurs papouilles sur le bord de la route.

DSC00792

DSC00796

DSC00798

DSC00825

DSC00834

DSC00842

DSC00846

Fin du séjour à Yakushima, et en même temps le moment des au revoirs... Yakushima, un micro-univers, un micro-climat. Ca aura aussi été comme une micro-vie. Un condensé en trois jours de tous les éléments dont sont faits la vie. Ses hauts et ses bas, et ses rencontres qui vous sauvent dans les moments les plus durs. Non, Yakushima n'aura vraiment pas été un voyage comme les autres, et je ne me suis jamais senti aussi changé en si peu de temps.

DSC00868

Dans le ferry devant nous ramener à Kagoshima, on s'occupe comme on peut. En s'amusant par exemple avec le vent.

DSC00874

Le volcan Sakurajima est en vue, et il nous accueille avec une petite éruption de cendres.

DSC00876

Retour dans le port de Kagoshima, dont j'ai fait suivre en direct l'entrée au téléphone à maman, au cours d'une scène un peu surréaliste... 

DSC00877

Et visite de la ville. Autant Yakushima n'avait rien à voir avec tout ce que j'ai pu voir au Japon jusqu'à présent, il faut reconnaître que les villes se ressemblent à peu près toutes.

DSC00882

Quoique le volcan situé sur l'ile juste en face de Sakurajima donne quand même une identité bien marquée à la ville. Sans mauvais jeu de mots, ça en jette.

DSC00880

Saigo Takamori, sans conteste la personnalité la plus importante liée à la ville. Jusqu'en 1868, date de l'avènement de l'ère modernisatrice de Meiji, le Japon vivait dans un système féodal sous le contrôle des seigneurs Tokugawa. ( J'emploie les termes occidentaux pour faire plus simple, même si techniquement c'est pas exactement ça...).

Le Japon était alors divisé en fiefs, dont le plus puissant était celui de Satsuma, correspondant à l'actuelle Kagoshima. Saigo Takamori était la personne la personne la plus influente de Satsuma. Alors que les seigneurs Tokugawa étaient fermement opposés à l'ouverture à l'Occident du Japon, le fief de Satsuma y était plutôt favorable, y voyant le seul moyen d'empêcher la colonisation du Japon. Le seul moyen de sauver le Japon était donc pour eux de renverser les seigneurs Tokugawa. Ce que Saigo Takamori a finalement réussi à faire.

Après avoir renversé les Tokugawa, Saigo Takamori s'emploie ainsi pendant 10 bonnes années à la modernisation du Japon. Seulement le ryhtme des réformes commence à lui échapper, il les juge beaucoup trop rapide et pense à nouveau voir le Japon courir à sa perte. En 1877, il replie ses vêtements à l'occidentale pour remettre son habit de samurai, et mène une révolte désespérée. Il n'avait aucune chance de gagner, mais il l'a fait pour l'honneur. Il se fait finalement hara kiri au coeur de la bataille et meurt dans la plus pure tradition du Japon féodal.

Voilà pour Saigo Takamori. Celui qui a rendu possible la modernisation du Japon, mais qui s'est finalement rebellé contre cette modernisation galopante. Une des figures historiques les plus admirées des Japonais. En tout cas dans leur imaginaire le dernier Samurai ce n'est pas Tom Cruise, mais bien Saigo Takamori.

Nous passons la nuit dans une auberge située juste au pied du volcan. Pour le jour suivant, nous concevons le projet fou d'en faire tout le tour à vélo.

J'imaginais pas que ça pouvait être si dur de faire le tour d'un volcan à vélo. Il y avait plein d'endroits intéressants, mais c'est franchement pas le genre d'endroit où j'aimerais habiter. Dans les descentes on était obligés de plisser les yeux, sinon au bout d'à peine 10 secondes on était déjà submergés par les cendres. Et au retour je vous raconte pas l'odeur du T-shirt. De la cendre mélangée à de la sueur, j'ai jamais senti une telle puanteur...

DSC00892

Vestige de la dernière grande eruption volcanique de 1914, qui a pratiquement entièrement recouvert un torii.

DSC00897

Si le torii laisse déjà suffisament à penser, les éruptions volcaniques ont donné des paysages bien plus saisissants. Tout ce que vous voyez ici est le résultat d'une coulée de lave, sur laquelle s'est développée une faune particulière...

DSC00901

A Yakushima c'était tout simplement magnifique, ici c'est effroyablement magnifique.

Le voyage touche ici à sa fin. J'espère avoir pu vous faire voyager un peu aussi, même si la grande partie de ce que j'ai pu voir ou ressentir au cours de ce voyage demeure complètement intraduisible par des photos ou des mots.

   

Posté par lucas_kyoto à 13:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur voyage dans le sud du Japon

    Bon anniversaire et bonnes fêtes

    Lundi 10 août, un peu perturbée par l'annonce de la veille relative à un séisme sur le Japon, j'ai contacté mon p'tit Lou pour connaître la situation.
    Grosse surprise !!! Lucas n'était nullement au courant de cette info et il me rassure
    Oh !!! tous mes muscles se relâchent et donc tout va bien
    Mais certes, une heure plus tard suite à mon appel, en entendant les infos, j'apprends qu'un typhon "Etau" menace l'archipel
    A nouveau, je rappelle Lucas car je le savais sur un bateau pour rejoindre l'île d'Kyushu (extrême sud du Japon)
    Ainsi voici le récit :
    "Allo Lucas, tu vas bien"
    "Maman, je suis sur le bateau qui entre dans le port de Kagoshima et devant moi une scéne surprenante"
    "Raconte moi"
    "Un ciel d'un bleu intense, et le volcan Sakurajima qui crache ses cendres volcaniques"
    Imaginez le boum, boum !!! dans mon corps, alors que Lucas en direct me décrit le paysage
    Ainsi j'ai passé toute cette journée du 10 août dans le monde de Lucas
    Merci

    Le but de ce petit récit était aussi de souhaiter un bon anniversaire à Fred, et merci à tous

    et surtout au gaucher, je pense notamment à Fred, Lydie, Lucas etc .... car aujourd'hui journée internationale des gauchers

    Posté par Mam, 13 août 2009 à 14:57 | | Répondre
  • merci

    Merci tata véro.
    Ce week end on est allé à la Fête à Lerzy et là pas de Lucas pour danser sur les tables. Par contre un Bastien qui a enflammé la piste de danse.

    Posté par fred, 17 août 2009 à 13:40 | | Répondre
  • ありがとうございます

    j'espère que je ne me suis pas trompé dans l'orthographe. Voilà apparemment ton périple qui touche à sa fin, alors je voulais te remercier pour tous tes articles à la fois sur la géographie, la civilisation, le système éducatif les us et coutumes. Sans quitter mon canapé, j'ai pu me délecter de tes récits.
    Malgré ton retour dans l'hexagone, rien ne t'empêche de continuer à mettre sur ce blog toutes les étapes mises de coté par manque de temps, à la fois pour nous lecteur, mais aussi pour toi dans quelques années tu seras content de replonger dans ces pages.
    フランスでの良い帰り
    さようなら

    Posté par Fred, 19 août 2009 à 22:31 | | Répondre
Nouveau commentaire